L’éducation et l’intelligence artificielle

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle?

Lorsqu’on parle d’intelligence artificielle (IA), on pense souvent aux robots. On les imagine parfois de forme humaine, avec une voix métallique. En fait, l’intelligence artificielle est beaucoup plus complexe que nous le pensons. Selon le dictionnaire Larousse, elle est un « ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence humaine. » (Éditions Larousse, 2018) Elle peut servir dans plusieurs domaines, comme l’informatique, la médecine, l’éducation et bien plus encore.

Concentrons-nous d’abord sur les impacts que l’intelligence artificielle peut avoir en éducation. De plus, dans le contexte actuel, la manière d’enseigner change et les cours en ligne sont de plus en plus présents. Il est donc intéressant de se pencher vers celle-ci.

Impacts sur l’enseignant

D’abord, l’enseignant est la personne la moins susceptible d’être remplacé un jour par l’intelligence artificielle. En effet, les enfants, surtout les plus jeunes, ont besoin de contact humain pour leur développement. Certaines qualités de l’enseignant, comme l’empathie et le jugement sont difficiles à reproduire par l’IA. (L.-Desjardins et Tran, 2019)

Cependant, l’IA peut grandement aider les professeurs dans certaines de leurs tâches. Bien qu’elle ne puisse jamais vraiment enseigner à leur place, elle peut faire beaucoup d’autres tâches. Certaines d’entre elles étant un peu plus répétitives. Par exemple, on a inventé pour déceler le plagiat plus facilement. Le chercheur Sargur Srihari et son équipe (Center of excellence for document analysis and recognition) ont mis au point ce système. Avec cela, ils sont capables de voir si deux personnes ont écrit un même texte ou non. Ils ont effectué leurs tests sur un échantillon de 1500 personnes. Le système est donc fiable à 98%. (Aïmeur, s.d.)

Ensuite, en tant qu’enseignant, il faut bien comprendre l’IA pour donner des leçons à l’aide de celle-ci. Alors, des formations supplémentaires pourraient être offertes aux professeurs pour qu’ils puissent bien utiliser les savoirs de l’intelligence artificielle. Comme ce sont eux qui montreront aux élèves à l’utiliser, il est important qu’ils la maîtrisent presque à la perfection.

Bref, l’enseignant pourrait se concentrer davantage sur le côté pédagogique de son travail. L’IA s’occuperait donc de toutes les autres tâches administratives connexes.  

Impacts sur l’élève

Avant d’utiliser l’IA, les élèves devraient d’abord recevoir une formation pour savoir comment bien l’utiliser. C’est ce qui a été expliqué précédemment, au même titre que les enseignants. Il serait aussi important de leur donner une formation le plus tôt possible. Il faut prendre en compte que de plus en plus, l’IA les suivra toute leur vie.

Certains éléments de l’IA sont déjà présents dans leur quotidien. Par exemple, les correcteurs et les traducteurs automatiques sont du domaine de l’IA. Cela permet de se corriger beaucoup plus facilement, sans toutefois le faire en mode automatique sans réfléchir. Ces systèmes pourraient devenir encore plus poussés et précis au fil des ans.

Ensuite, l’intelligence artificielle pourrait grandement aider certains élèves, comme ceux avec plus de difficultés d’apprentissage. Les cours en ligne, de plus en plus en vogue du aux circonstances actuelles, pourraient connaître une amélioration. Par exemple, pour améliorer les cours en ligne, l’élève pourrait avoir un profil qui enregistre ses données. Cela fait en sorte que lorsqu’il ouvre son ordinateur pour suivre sa formation en ligne, celle-ci s’adapte à lui. Chaque élève pourrait donc apprendre les mêmes choses, mais d’une manière différente.

L’éducation totalement virtuelle pourrait par contre avoir certains désavantages. Un élève a beaucoup plus de chances de décrocher plus vite s’il fait tout derrière son écran. Il a besoin d’interaction humaine dans sa journée, surtout au niveau primaire.

Modification des apprentissages

Certains chercheurs croient que les programmes scolaires devraient être revus. Par exemple, ils croient que différents changements pourraient être apportés dans les différents programmes de mathématiques au secondaire. Ces chercheurs affirment que les mathématiques en lien avec l’IA devraient être enseignées, surtout dans les programmes de mathématiques plus poussées comme les sciences naturelles et les technico-sciences. En effet, celles-ci mènent aux programmes de sciences au cégep. Ces élèves sont alors plus susceptibles de devoir faire affaire avec l’intelligence artificielle un jour. (L.-Desjardins et Tran, 2019)

Toutefois, il ne faut pas cesser certains apprentissages parce que l’IA viendrait peut-être remplacer ceux-ci éventuellement. Par exemple, les cours d’informatique sont toujours importants, même si un jour les ordinateurs reconnaîtront peut-être les commandes vocales. Nous n’arrêterons pas de faire nos activités uniquement parce que l’IA les fait mieux que nous.

Finalement, enseigner les bases de l’intelligence artificielle dans les écoles pourrait être une bonne méthode pour introduire celle-ci de plus en plus dans notre quotidien. Ainsi, les élèves apprendraient à bien la contrôler, et non pas à dépendre d’elle. (L.-Desjardins et Tran, 2019)

AÏMEUR, E. Introduction à l’intelligence artificielle, Université de Montréal, [En ligne], http://www.iro.umontreal.ca/~aimeur/cours/ift6261/Ch1-Intro-IA-IFT6261-H-11.pdf (page consultée le 29 juin 2020)

L.-DESJARDINS et TRAN (enseignants au Collège Beaubois). L’intelligence artificielle en éducation, le 28 juin 2019, [En ligne], https://ecolebranchee.com/dossier-intelligence-artificielle-education/ (page consultée le 29 juin 2020)

Les Éditions Larousse, 2018, intelligence artificielle